LUBA, UNE NOUVELLE HISTORIRE A RACONTER DANS UN JARDIN: INTERVIEW AVEC IONNA VAUTRIN

 

La designer Ionna Vautrin a présenté sa toute nouvelle conception au Salon du Meuble de Milan (8-14 avril 2014), créé pour Serralunga: il s'agit de Luba, un banc universel, conçu pour l'intérieur et l'extérieur.

 

Le langage conceptuel de Ionna s'élabore autour de cheminées fumantes, de phares, de lanternes et de formes succinctes se référant à la nature. Ses conceptions narrent des histoires intimes et personnelles, racontées en toute simplicité et en toute franchise. Elles s'inspirent des traditions asiatiques, riches en magie et de caractère.


1) D'où  provient votre passion pour le design?


Je crois que ma passion pour le design s'est déclarée à l'âge de 6 ans, lorsque j'ai commencé à modeler mes premières céramiques dans un atelier situé dans le village où je vivais et cela jusqu'à l'âge de 10 ans. Ma passion pour l'esthétisme et le goût à commencé à cette époque... Plus tard, mes passions se partageaient entre la cuisine et le design. Il s'agit de deux domaines très proches l'un de l'autre, qui demandent une très grande passion et beaucoup de créativité...


2) Comment interprétez-vous votre design?


J'essaie de dessiner des objets d'utilisation commune dont l'ambition est d'être à la fois simples et surprenants. J'aime à penser qu'ils possèdent une âme douce et généreuse, des formes organiques et géométriques à l'esprit gai et coloré, et qu'ils peuvent être utilisés de façon instinctive et fonctionnelle ...


3) Existe-t-il un artiste ou une tradition dont vous vous inspirez?


Plusieurs courants m'inspirent, comme l'Art Nouveau, l'Art déco tout comme l'architecture, le design, le graphic design, la photo... Mais ce sont les lieux qui m'entourent qui représentent ma plus grande source d'inspiration. Un voyage ou la nature par exemple..


4) Votre collaboration avec Serralunga. Le dessin de Luba évoque l'accueil, il s'agit d'une assise qui s'étend auquel on s'attache. D'où provient votre source d'inspiration pour la création et le design de Luba?


Intérieur, extérieur, lieux publics ou privés. Luba est un banc polyvalent aux lignes souples et généreuses, s'imposant avec délicatesse et discrétion. Accueillant et confortable, il peut être utilisé par trois personnes à la fois, pour un dîner ou tout simplement pour profiter d'un moment de détente.


5) Il est parfaitement adaptable à l'extérieur et à l'intérieur : quel est l'endroit idéal où vous souhaiteriez le voir?


J'ai imaginé que ce banc représentait une sculpture dans un jardin bucolique...


6) Luba est non seulement un objet de design mais il représente également une conception fonctionnelle. A quoi sert-il?


Nous avons travaillé sur les courbes de l'assise pour qu'il soit le plus confortable possible. Il a été conçu pour accueillir jusqu'à trois personnes.  Délicat et discret, il est parfait pour s'assoir autour d'une table à la maison, dans le jardin ou sur une terrasse.


7) Parlons d'outdoor design. Quels sont les matériaux que vous préférez utiliser?


A vrai dire, il n'ya pas un matériau à proprement dit que je préfère en particulier. Ceux que j'aime le plus ce sont les matériaux offrant une grande liberté de forme. C'est pour cela que les matières plastiques et les céramiques ont, à mon avis, un très grand potentiel!


8) Expérimentation et innovation chez Krug pour qui elle a conçu un appareil amplifiant le son des bulles du Champagne Krug. Le son se transforme en musique. D'où vous vient cette idée?


Krug collaborait avec des chanteurs d'opéra pour interpréter le "chant" des bulles et la saveur exceptionnelle de leur Champagne. J'ai trouvé cette approche expérimentale très amusante, c'est pourquoi, lorsqu'ils m'ont sollicitée pour dessiner un objet en mesure de raconter leur approche et leur histoire, j'ai essayé de suivre cette voie.


9) Quel objet de design souhaiteriez-vous posséder?


J'aimerais beaucoup avoir une lampe de Serge Mouille!


10) Les projets d'avenir. Sur quoi travaillez-vous actuellement?


Mes projets sont nombreux mais ils sont encore secrets!


Merci Ionna!

 

Photo credits: Michel Giesbrecht

Partager: